Historique du Club

L'École d'Aïkido MUSUBI DOJO a vu le jour en 1987 dans les locaux de l'Académie de Police de Jurbise, qui avait ouvert son infrastructure sportive à l'ASBL Contacts.

Elle est affiliée à l'Association Francophone d’Aïkido.

Les 2 professeurs-créateurs, Anne DANLOY et Jean SWAELENS, avaient été sollicités en 1984, pour animer un club à Ath, le RYOKU CHI, qui, peu après, se déplaçait à Blaton et prenait le nom d'École d'Aïkido MISOGI DOJO.

Les débuts ne furent pas aisés, car les moyens d'accès à l'Académie et la tranche horaire des cours nécessitent la possession d'un véhicule, ce qui excluait les candidat(e)s non motorisés et les juniors qui ne pouvaient pas compter sur la disponibilité de leurs parents.

Mais, le bouche à oreille et le fait que l'ASBL Contacts offrait la possibilité de venir se renseigner sur d'autres activités telles que judo, taekwondo, escrime, volley, badminton, etc., permit rapidement au club de s'étoffer, grâce surtout à la section juniors dirigée par Anne DANLOY.

Formés par des instructeurs japonais du Centre Mondial d'Aïkido, le HOMBU DOJO de Tokyo, principalement SUGANO shihan 8ème dan, et TAMURA shihan 8ème dan, les 2 professeurs se sont investis entièrement dans cet art martial, abandonnant leurs autres activités sportives : escrime, judo, équitation, iaïdo.

Anne DANLOY, en plus de son activité professeur « adultes », prit en charge la section juniors tandis que Jean SWAELENS, partagea son temps entre le MUSUBI DOJO et le MISOGI DOJO de Blaton. Tous deux passent ainsi 3 ou 4 fois par semaine 2h sur les tatami, et suivent de nombreux stages de WE.

Le dojo, très traditionnel, n'a pas une surface fort importante, mais cela n'empêche pas les hauts gradés belges et les shihan japonais du HOMBU DOJO d'y diriger des stages fédéraux, comme celui qui eu lieu en octobre 1989, dirigé par TAMURA shihan 8ème dan, et qui rassembla une centaine d'aïkidoka de Belgique et d'ailleurs.

En Juin 1996, feu Maître Jean DE DOBBELEER, 6ème dan aïkikaï, à cette date le plus haut gradé de l'Association Francophone d'Aïkido, ayant déménagé à Sombreffe, décida de s'inscrire au club, dont il était le directeur technique, lui faisant ainsi grand honneur.

Suite à de petits ennuis de santé, Anne DANLOY fut contrainte d'abandonner la pratique, et la section « juniors » fut dissoute en 2002.

En septembre 2002, Jean SWAELENS demande à l'un de ses anciens élèves, Benoît TOULOTTE, alors 2ème dan aikikaï et 2ème professeur à Blaton, de l'assister à Jurbise.

En 2003, après 19 ans d'enseignement, Jean SWAELENS remis sa charge de dojo cho du club de Blaton, le MISOGI DOJO, à l'un de ses plus anciens élèves, Salvatore PALERMO, 3ème dan aikikaï à l'époque, pour se consacrer entièrement au MUSUBI DOJO.

Anne DANLOY, après plus de 2 ans d'absence, mais non sans activité, puisque pendant ce temps elle s'était investie dans la pratique du Taï chi, revint au club comme 2ème professeur. À ce jour, le club compte plus d'une vingtaine de pratiquant(e)s adultes, dont certain(e)s sont là depuis près de 20 ans.

Jean SWAELENS, 5ème dan aikikaï, shidoin, et Benoît TOULOTTE, 5ème dan aikikaï, shidoin et aide-moniteur Adeps, sont les deux professeurs principaux. Gilles MODART, shodan aikikaï, est assistant.

Le directeur technique du club est Monsieur Louis VAN THIEGHEM shihan, 7ème dan aikikaï, membre de la Commission Fédérale des Grades de l'Association Francophone d'Aikido, et l'un des principaux élèves de feu SUGANO shihan 8ème dan aikikaï.

Suggestions : aikidojurbise@gmail.com