Hakama: sept plis, sept vertus !

Le hakama est un pantalon large plissé (sept plis, cinq devant et deux derrière), muni d'un dosseret rigide (koshi ita). Il était traditionnellement porté par les nobles du Japon médiéval, et notamment les samouraïs.

Les sept plis représentent les sept vertus que doit posséder le samouraï : jin (bienveillance, générosité), gi (honneur, justice), rei (courtoisie, étiquette), chi (sagesse, intelligence), shin (sincérité), chu (loyauté) et ko (piété).

Il ne peut être porté que lorsque l'élève a atteint un niveau technique lui permettant de gérer la gêne qu'occasionne le port du hakama ; la décision d'autoriser un élève à le porter est laissée à la discrétion de l'enseignant, il est devenu de fait un signe d'investissement personnel dans la discipline et de niveau technique.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : article Hakama de Wikipédia en français (auteurs)

Stage du 26 mai 2012: Louis Van Thieghem shihan à l'honneur !

Ce samedi 26 mai 2012, Louis Van Thieghem shihan dirigea un stage au Musubi Dojo.

Le stage fut axé sur le respect de la séquence "Sortie de l'attaque - Déséquilibre - Immobilisation/projection" et sur ce que Sugano shihan appelait le "vacuum".

Le stage fut aussi l'occasion de rendre hommage à Louis Van Thieghem pour sa nomination au titre de shihan. A cette occasion, le Musubi Dojo et le Shugyo Dojo lui ont offert une photographie d'Isabel Wets.

Toutes les photos du stage sont disponibles ici. Vous pouvez également consulter une chronique humoristique de ce qui s'y passa.

Les grades en aïkido

Les grades sanctionnent une progression d'ensemble et leur préparation fournit l'occasion d'une synthèse du travail, de la recherche accomplis, en même temps que leur passage peut être vécu symboliquement comme un facteur supplémentaire de progression vers de nouvelles directions. Le passage de grade consiste en général en un examen pratique d'environ 15-20 minutes au cours duquel le candidat "démontre" les techniques demandées par le jury.

Lire l'article complet

Le Reï Shiki: critères pour se présenter aux examens yudansha

Reï Shiki est un mot japonais que nous traduisons généralement par le mot «étiquette» tout simplement. ... Lors des examens, le candidat doit être en mesure de démontrer sa propre compréhension de la notion d'Étiquette, par l'assurance qu'il dégage de son exécution du Reï Shiki dans toutes les situations.

Lire l'article complet